Le Jeu

Bonjour les lecteurs,

Le blog tourne au ralenti depuis plusieurs mois et je me concentre davantage sur Instagram pour publier mes chroniques mais aujourd’hui, me revoici pour vous donner mon avis sur une des dernières parutions 2020 d’Evidence Editions : Le ,Jeu. C’est un roman peu commun qui nous est présenté ici !

Je remercie Jennifer et Evidence pour cet envoi !

Titre : Le Jeu
Auteur 
: Jean-Christophe Chaumette
Maison d’édition : Evidence Editions
Prix : 16€
Se le procurer : ICI

Ils ne s’étaient pas retrouvés depuis dix ans et le jeu allait les réunir une nouvelle fois.
Ils avaient décidé de tout oublier, de se retirer hors du monde, hors du temps, pour une dernière partie. Ils pensaient éprouver plus de frissons, plus d’émotions et plus de plaisir qu’ils n’en avaient jamais connu.
Mais ils n’avaient pas compris toutes les règles du jeu ; et surtout, ils ignoraient avec qui ils jouaient vraiment…
Avant d’entreprendre une partie, commencez par lire leur histoire.

Dans cette histoire, nous allons suivre huit personnages qui vont se réunir après dix ans sans s’être vu pour jouer une dernière fois au Jeu. Le jeu les avait accompagné pendant leurs années d’études et avait tissé des liens. Pendant les parties jouées, chaque protagoniste incarne un personnage, qu’il soit humain ou non, attiré par le bien ou par le mal, avec des capacités extraordinaire. Le Jeu permet pendant un laps de temps, de devenir quelqu’un d’autre, un personnage différent de soi, qu’on admire ou que l’on désire, qu’on craint ou dont on se méfie. Même si les personnages n’avaient pas joué ensemble depuis une décennie, ils ont continué à y participer de manière individuelle et ont tous beaucoup progressé. Cela a clairement contribué au fait de se réunir. Chacun voulait épater les autres et satisfaire sa curiosité. Ce dont ils n’avaient pas conscience, c’est que ce qui devait être leur plus belle, intense et prodigieuse partie allait devenir leur pire cauchemar… 

Le Jeu imite la vie ; comme elle, il est incertitude, conflits, évolution.

L’on va dans un premier temps découvrir les personnages, leurs vies et leurs passions ainsi que leurs personnages respectifs avec leurs atouts, leurs traits de caractère, leurs apparences… C’est une partie intéressante parce qu’elle permet d’en apprendre plus sur les héros de l’histoire et de tisser des liens mais c’est aussi complexe parce qu’il y a beaucoup de personnages et dans un premier temps, ce n’est pas facile de situer tout le monde. Je vous rassure, cela ne dure que les premiers chapitres et une fois la présentation individuelle de chacun faite, ça roule tout seul ! Les personnages sont très différents les uns des autres, certains sont plus attachants, d’autres plus intrigants mais tous sont intéressants à suivre.

C’est une histoire que j’ai trouvé originale et bien menée. Je vous avoue qu’au départ de ma lecture, je ne m’attendais pas à ce type de récit. Pour moi, on allait vivre une véritable partie de jeu de rôle et découvrir tout un panel de créatures fantastiques au travers une quête mystérieuse et dangereuse. Il en est tout autre car le texte s’ancre principalement dans la réalité. L’on survole seulement le Jeu au profit des retrouvailles entre les personnages et de leurs divers choix quant à la partie entamée. J’ai été étonnée puis finalement, je me suis laissée porter. Je n’étais pas au bout de mes surprises !

La plume de l’auteur est fluide et entraînante. C’est d’ailleurs un livre qui se lit très rapidement. Il est assez petit et les chapitres sont courts. De plus, le fait de suivre de nombreux personnages donne un sacré rythme au récit et les pages défilent donc à grand vitesse. Dans ce roman, il y a à mes yeux deux gros points forts. Le premier est le climat de tension qui s’installe dès les premières lignes et donne clairement envie d’en apprendre davantage mais l’auteur joue avec son lecteur et nous laisse dans le flou complet, titillant notre curiosité sans jamais la satisfaire. Clairement, la frustration est à son comble et rien que pour ça, j’avais envie de poursuivre ma lecture pour savoir de quoi il retournait. Chaque personnage évoque un mystérieux évènement, presque un traumatisme qu’ils ont subi et dont on ne sait rien du tout. L’on va découvrir les éléments au compte-goutte au fur et à mesure de l’avancée du récit et de ce fait, de l’augmentation de la tension. L’autre gros point fort, c’est l’étonnement que j’ai ressenti à un moment donné et qui m’a laissé sur les fesses. En plein milieu de ma lecture, j’ai réalisé que l’un des personnages m’était familier, comme si je l’avais déjà rencontré dans un autre roman… Ce qui est effectivement le cas et quand j’en ai pris pleinement conscience, j’ai su que les autres personnages étaient des pantins ; les simples marionnettes d’une entité puissante et impitoyable. C’était brillant et angoissant, j’ai adoré !

La peur, la véritable peur, ne peut naître que d’un subtil mélange de concret et d’imaginaire.

Les Livres Enchantés.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s