Tant que vole la poussière

Bonjour les lecteurs,

Je viens vous parler de mon coup de cœur pour Tant que vole la poussière, une réécriture de conte tirée de l’univers de Peter Pan. Il s’agissait de ma deuxième lecture aux éditions Magic Mirror et à chaque fois, j’ai passé un bon moment. J’adore les réécritures de contes , elles me font voyager, rêver et retrouver mon âme d’enfant.

J’adore le travail de Mina M et cette couverture est absolument sublime ! Elle lumineuse et intense, pleine de douceur et de féerie avec un côté sombre qui correspond bien à l’histoire. Chaque élément important de l’histoire est représenté sur cette couverture qui retient clairement l’attention.

Je remercie Magic Mirror éditions pour ce bel envoi !

Titre : Tant que vole la poussière
Auteur 
: Cameron Valciano
Maison d’édition : Magic Mirror éditions 
Prix : 19,90€
Se le procurer : 
ICI

Elle a grandi, est devenue mère, incapable d’affronter pleinement la réalité. Elle noie son mal-être dans l’opium.

Il échappe aux affres du temps, se terre dans un quartier londonien sordide, rescapé de son excursion cauchemardesque dans le ventre du crocodile. Il attend son heure.

Wendy Wild née Darling et le Capitaine James Hook.

Quand leurs chemins se croisent à nouveau, elle est dévastée par la disparition de sa fille et reste persuadée, envers et contre tous, que son enfant se trouve sur l’Île de Nulle-Part. Lui est porté par sa haine, il ne vit que pour sa vengeance contre le Garçon Éternel.

Les deux anciens ennemis n’ont d’autre choix que de s’allier pour regagner le Pays Imaginaire. Mais ces terres prodigieuses ne sont plus telles qu’ils les ont connues : le chaos menace, le mal s’est enraciné dans les tréfonds du royaume de Peter Pan…

Le pirate déchu et la conteuse d’histoires déterminée parviendront-ils à surmonter leurs différences et leurs oppositions passées pour servir leurs intérêts communs ?

Dans ce roman, nous nous situons bien des années après que Wendy soit allée au Pays Imaginaire. Elle a été mariée et désormais veuve, elle élève seule sa fille Jane. Tout comme elle lors qu’elle était enfant, Peter Pan l’emmène au Pays Imaginaire jusqu’au jour où ils ne reviennent pas… Wendy est désemparée et sombre pas à pas… Elle est instable, abuse d’opium et se sent terriblement seule dans cette situation. Les années passent et elle reste persuadée que sa fille est bloquée sur l’île de sa jeunesse. Quand elle apprend qu’un pirate correspondant au profil du Capitaine Hook se trouverait non loin d’elle, elle fait tout pour le retrouver car elle voit en lui le moyen de retourner sur l’île. Crochet est toujours le même, sauvage et violent, arrogant et déstabilisant. Les deux anciens ennemis vont devoir s’allier et mettre leurs différends de côté pour retourner au Pays Imaginaire qui a bien changé depuis leur dernière visite… Le mal s’est insinué et le danger est partout…

« Qu’il est laid ce mot, qu’ils sont laids les maux de la Fée Verte. Qu’il est beau ce sentiment de liberté illusoire, cette folie créatrice qui s’emparait d’elle lorsqu’elle s’adonnait aux mains de cette nymphe aux atours de jade. »

Il faut que vous sachiez que je n’aime pas particulièrement l’histoire de Peter Pan… Essentiellement à cause du personnage de Peter qui m’agace et qui m’est antipathique ! Pourtant, dès que j’ai lu le résumé de Tant que vole la poussière, j’ai immédiatement été emballée car l’histoire n’allait pas se concentrer sur Peter mais sur d’autres personnages tout aussi importants : Wendy et Crochet. Wendy est très loin de l’image de mon enfance. Celle qui était si douce et raisonnable est beaucoup plus sauvage, sanguine et impatiente. Quant à Hook, il est presque tel qu’on l’a laissé à la fin du conte, terrible et majestueux. Ces deux personnages sont brisés, marqués par les sévices de la vie et hantés par leurs souvenirs de Peter Pan. J’adore le choix de l’autrice concernant ces deux personnages. Elle nous les montre sous un aspect complètement inédit et j’adhère complètement. Les découvrir sous ce jour nouveau les rend très attachants. Ils ont bien plus de points communs qu’on pourrait l’imaginer, ce qui fait que c’est alliance improbable fonctionne étonnamment bien. Ils s’apportent mutuellement et se tirent vers le haut. Ils sont clairement complémentaires et leur lien est fusionnel. C’est un duo surprenant que j’ai adoré suivre.

La psychologie des personnages est impressionnante. Ils sont travaillés et leurs personnalités sont vraiment abouties avec de nombreux détails. Je suis tombée sous le charme de James Hook ! Découvrir son histoire, son passé, les cicatrices que la vie lui a laissé… font de lui un personnage attendrissant. Il n’est plus violence et sauvagerie, vengeur et colérique mais complexité et cicatrices, sauveur et bonté. C’est un personnage très complexe, aux multiples facettes dont je suis tombée amoureuse. Il est intelligent, persévérant et réfléchi, prévenant, doux et tendre. Comment ne pas craquer ?

« Les histoires, Wendy, ne font jamais de mal à personne. Elles enchantent ou attristent mais ne peuvent nuire à celui qui les reçoit. Elles ne sont que fictions, des mots sur un papier ou des confidences susurrées dans le noir. Elles apaisent les enfants ou rajeunissent les adultes. Elles sont des moments de bonheur volés au gré d’une réalité trop terne. »

La plume de l’autrice est exquise, elle m’a littéralement envoûtée ! Elle est fluide et poétique, élégante et immersive, c’était délicieux. De nombreux passages ont retenu mon attention tant ils étaient beaux et poussaient à la réflexion. J’ai pris mon temps avec ce livre car je prenais plaisir à lire chaque mot, chaque passage. J’avais envie de m’imprégner pleinement de l’univers et de le faire durer le plus longtemps possible.

C’est un récit assez lent, mélodieux qui se déguste. Ce roman m’a fait ressentir une multitude d’émotions. J’ai souri face aux dialogues entre Wendy et Hook. J’ai été émerveillée par les paysages de l’Île de Nulle-Part. J’ai eu peur et j’ai été soulagée. J’ai été émue et j’ai même pleuré… C’était un récit magnifique et poignant, qui m’a fait voyager et m’a retournée. Il y a bien évidemment de l’action et elle est intense, riche en combats et en rebondissements. Il y a aussi de nombreuses révélations qui sont clairement essentielles au récit. Le final était surprenant et inattendu. Il était comme le reste du roman, original, osé et émotionnellement intense. J’aurais encore tellement de choses à vous dire sur ce roman mais l’expérience sera plus belle si vous la découvrez par vous-même 😉

Si vous voulez voyager, faire des rencontres improbables, découvrir des territoires merveilleux et vivre une aventure palpitante, n’attendez pas la poussière de fée, procurez-vous simplement Tant que vole la poussière, il vous fera le même effet.

Je ne me suis jamais vraiment interrogé sur le passé qui aurait pu être puisque, de toute façon, il n’existe pas et n’existera jamais. Je n’aime pas les si. Ils sont souvent douloureux, plus que la réalité à laquelle on a fini par s’habituer

Les Livres Enchantés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s