Alana et l’enfant vampire

Bonjour les lecteurs,

J’ai récemment lu Alana et l’enfant vampire, un roman jeunesse publié par les éditions Scrineo qui sera disponible demain ! J’aime beaucoup la couverture avec ses belles nuances de violet et de orange, je la trouve chaleureuse tout en ayant une once de mystère.

Je remercie les éditons Scrineo pour l’envoi de ce beau roman !

IMG_0704.JPG

Titre : Alana et l’enfant vampire
Auteur 
: Cordélia

Maison d’édition : Scrineo 
Prix : 14.90€
Se le procurer : ICI

Alana en a marre.

Ses parents et sa sœur sont encore partis gérer des conflits vampiriques sans elle !

Heureusement, sa meilleure copine Oli est là pour lui changer les idées : elle est persuadée que Joâo, le nouvel élève de leur classe, est un vampire !

Se pourrait-il qu’elle ait raison ? Et s’il leur révélait quelque chose d’encore plus terrible ?

Pour Alana, c’est l’occasion de prouver à sa famille qu’elle est capable de mener à bien une mission, malgré ses douleurs musculaires…

Nous allons suivre le personnage d’Alana, une jeune fille dont la famille est membre des Médiateurs. Ils sont chargés des relations diplomatiques entre les vampires et les humains. Etre Médiateur, c’est de génération en génération pour la famille d’Alana. Que ce soit sa grand-mère (qui a désormais pris sa retraite), ses parents et même sa sœur aînée, tout le monde pratique cette profession et l’adolescente compte bien devenir Médiatrice à son tour ! Pourtant, cela ne semble pas évident au premier abord car même si Alana désire plus que tout rejoindre les rangs, sa famille éprouve quelques doutes quant à ses capacités physiques… Quand sa meilleure amie suspecte le nouvel élève d’être un vampire, la jeune fille est bien décidée à mener l’enquête !

J’ai bien aimé suivre les personnages. Alana est une jeune fille qui souffre de douleurs à chaque fois qu’elle fait un effort physique. Elle n’est pas forcément prise au sérieux par ses parents ou bien par son professeur de sport qui pensent simplement que c’est une petite nature. C’est un personnage qui souffre aussi de la solitude, sa famille étant souvent partie en mission. Elle ne peut pas non plus se confier à sa meilleure amie car l’existence des vampires doit demeurer secrète. Aussi, elle n’a pas le droit d’inviter son amie à la maison, ce qui crée souvent des tensions entre elles. L’aventure qu’elle va vivre lui demandera du courage et de la discrétion mais aussi de l’habileté et de l’ingéniosité. Elle se rendra compte que malgré ses difficultés physiques, elles possèdent de nombreuses autres qualité qui font d’elle une prometteuse médiatrice en devenir. C’est un personnage attachant, différent des héroïnes habituelles et avec une grande ouverture d’esprit et beaucoup de tolérance.
Les autres personnages sont également attachants et sont tous très atypiques dans le sens où ils possèdent des caractéristiques différentes de ce qu’on lit d’habitude dans les livres et cette décision de l’autrice m’a fait du bien.

Pendant longtemps, je lisais uniquement des romans qui mettaient en scène les vampires. C’était la grande tendance aussi bien en littérature qu’au cinéma aussi ils étaient souvent les stars des romans que ce soit en jeunesse ou en adulte. Cela faisait un petit moment que je n’avais pas lu de romans à leur sujet alors que c’est un thème que j’apprécie toujours autant du moment que l’intrigue n’est pas redondante d’un roman à l’autre. Ici, l’autrice aborde la thématique des vampires sous un aspect nouveau : les infampires. Ce sont des enfants transformés en vampire. Dans la société dans laquelle évolue Alana, ils sont interdits car trop instable… C’est compliqué de vivre des centaines d’années avec une allure d’enfants ou bien de bébés.

J’ai passé un super moment avec ce roman jeunesse que j’ai dévoré en quelques heures. Il fait environ 200 pages ce qui a participé au fait que je l’ai lu rapidement mais le facteur principal étant que j’étais complètement absorbée par ma lecture. C’est une histoire facile à lire tant l’écriture est fluide. Outre l’aspect fantastique avec les créatures de la nuit, ce roman est original et véhicule de beaux messages de tolérance. Il parle aussi d’acceptation, d’amitié et de courage.  Les thématiques abordées sont très actuelles et importantes. L’autrice se sert notamment du pronom iel, qui permet de désigner une personne sans distinction de genre. J’avoue que je ne savais même pas que ce pronom existait et je suis bien contente de le savoir désormais ! Ce roman évoque aussi les douleurs chroniques qui ne sont pas forcément reconnues ni prises au sérieux, aussi bien par le personnel médical que par l’entourage. C’est un sujet qu’on évoque encore trop peu et le fait qu’il ne soit pas encore reconnu peut causer beaucoup de souffrance morale et nuire au bonheur. Je me suis reconnue dans ce sujet, souffrant moi-même d’une maladie chronique et connaissant malheureusement les réactions des autres face à ces situations. Cela m’a fait plaisir de retrouver des sujets percutants dans un roman et encore plus le fait qu’ils soient abordés dans un récit jeunesse.

Alana et l’enfant vampire est une belle dose de positivité, de fraîcheur et par les temps qui courent, cette lecture m’a fait beaucoup de bien.

Les Livres Enchantés.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s