Ce qui hante les bois

Bonjour les lecteurs,

Après avoir adoré The Dead House, je n’ai pas résisté longtemps à l’appel de Ce qui hante les bois de la même autrice et encore une fois, j’ai passé un super moment avec ce roman angoissant et déstabilisant !

Cette couverture fait partie de mes favorites toutes maison d’éditions confondues ! Je ne me lasse pas de la regarder. Les couleurs sont très atténuées ce qui donne un effet brumeux. J’aime aussi beaucoup l’attitude de la jeune femme : elle est déterminée à avancer et malgré tout, on ressent une crainte, une fragilité dans sa façon de tenir ses bras. Quant au bois en arrière plan, il est fascinant et mystérieux…   

Merci beaucoup aux éditions du Chat Noir pour leur confiance !

received_897546897342777 (1).jpg

Titre : Ce qui hante les bois
Auteur : Dawn Kurtagich
Maison d’édition : Editions du Chat Noir
Collection : Cheshire
Prix : 19.90€
Se le procurer ICI

Fuyant un père qui les maltraite, Silla et Nori arrivent à «La Baume», le manoir de leur tante, une vieille bâtisse couleur de sang. Pour la première fois, les deux sœurs se sentent enfin en sécurité. Mais peu à peu une sombre réalité se dévoile… Le bois qui entoure la propriété n’est-il pas trop silencieux ?

Tant de questions restent sans réponse : qui est cet homme que seule Nori peut voir ? Tante Cath n’est-elle pas en train de sombrer dans la folie ? Et pourquoi les arbres semblent-ils se rapprocher ?

Ce qui hante les bois est l’histoire de Silla et Nori, deux sœurs qui ont fui le foyer familial à cause de la violence de leur père, laissant derrière elles leur mère. Elles arrivent à La Baume, la vieille demeure familiale dans laquelle leur mère et ses sœurs ont vécu. Désormais, c’est la sœur aînée, Cath, qui occupe le domicile. Bien qu’étonnée de l’arrivée des enfants, elle les accueille avec plaisir et prend bien soin d’elles. Les sœurs se sentent rapidement en sécurité dans cette demeure et profitent de leur jeunesse tout en aidant leur tante dans les tâches ménagères. Pourtant, il y a une ombre au tableau… Les jeunes filles n’ont pas le droit d’aller dans le bois car il semble habité par un croquemitaine dangereux. Mythe ou réalité ? Pourquoi les arbres semblent-ils les encercler un peu plus chaque jour ? Silla, Nori et leur tante seraient-elles en train de sombrer dans la folie ? Préparez-vous à plonger au cœur de l’horreur… 

On suit principalement le point de vue de Silla qui est la sœur aînée. Elle a fait preuve de courage pour se sortir, elle et Nori de la situation horrible dans laquelle elles se trouvaient. Bien évidemment, elles ont gardé des séquelles des traumatismes qu’elles ont vécu mais elles ont l’envie de recommencer une nouvelle vie, loin des tourments et de la violence. Silla prend bien soin de sa petite sœur, lui épargnant au mieux les douleurs de la vie. Elle essaye de rester forte malgré tout ce qu’il se passe dans sa vie. C’est aussi un personnage fragile et qui doute. Elle est persuadée de devenir folle, de voir les arbres se rapprocher, la terre devenir infertile… Elle entend des voix, observe des choses bizarres et sombre peu à peu.

Dès que j’ai commencé ma lecture, j’ai tout de suite été plongée dans le récit. Il y a beaucoup d’actions bien que l’intrigue mette du temps à s’installer. Je me suis pleinement sentie immergée dans ce roman. Pourtant, à un moment donné, j’ai eu l’impression de me perdre. Je me sentais déboussolée, égarée, comme si j’avais loupé ou oublié des informations me permettant de comprendre l’histoire… Il m’est arrivé de relire quelques pages pour être certaine que rien n’était passé à la trappe. Malgré tout, j’avais envie de continuer ma lecture et de voir où l’autrice allait nous mener. Le moment des révélations est enfin arrivé et je peux vous dire que je n’avais absolument rien vu venir ! Rien ne laissait présager que l’histoire prendrait un tel tournant, c’est impressionnant !

Encore une fois, l’autrice nous manipule, joue avec nous et avec nos émotions. Elle est douée pour captiver l’attention de ses lecteurs tout en les embrouillant. Sa plume est vraiment exquise et très immersive. Ce qui hante est un roman qui m’a troublée, secouée. L’atmosphère est étouffante, pesante et mystérieuse. On se sent oppressé, on doute et on remet en question ce que l’on croit savoir. L’intrigue paraît flou et brouillon mais quand les liens se font, tout devient cohérent et logique.

« la baume est juste une ombre, une cage, un croquis, un mensonge. »

Le travail éditorial est encore une fois superbe. Entre les dialogues, les notes, les songes… et également certains passages en gras qui se révèlent être essentiel au roman. J’ai adoré voir ce message secret se mettre petit à petit en place. Cela rend la lecture ludique et cela me donnait sans cesse envie d’avancer le récit pour en dévoiler davantage.  Le récit est très rythmé notamment dû à l’utilisation des différents supports mais aussi parce que le lecteur se retrouve embarqué dans l’histoire dès le début.

« Peut-être qu’à travers les siècles, elle est devenue une entité vivante. Un bâtiment devenu vivant à cause de quelque chose de maléfique, un genre de malédiction. »

Dawn Kurtagich est clairement une autrice à suivre et je suis ravie de savoir qu’un troisième livre sera traduit aux éditions du Chat Noir prochainement ! 

Pour le moment, les envois papiers sont suspendus en raison du confinement mais vous pouvez profitez de la super offre des éditions du Chat Noir pour découvrir leurs pépites dont leurs dernières nouveautés à 1.99€, de quoi profiter du confinement avec des romans de qualité !

Les Livres Enchantés.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s