Le purgatoire de la folie

Bonjour les lecteurs,

Aujourd’hui, je viens vous donner mon avis sur un roman d’horreur : Le purgatoire de la folie. C’est tout d’abord la couverture de ce roman qui m’a attiré quand j’ai parcouru le catalogue de la maison d’édition. Elle est sombre et dérangeante et pourtant, impossible d’en détourner le regard tant elle est captivante. C’est bien évidemment le résumé qui a terminé de me convaincre car il laissait entrevoir le sujet d’une maison hantée et j’adore ça aussi bien en films qu’en romans, bien que je trouve rarement de tels ouvrages, à mon plus grand désespoir d’ailleurs… Ce roman a complètement comblé mes attentes, que j’ai adoré et qui m’a fait frissonner comme jamais ! 

Merci Jennifer et Évidence Editions pour cet envoi !

received_240798007305289.jpg

Titre : Le purgatoire de la folie
Auteur 
: Christelle Rousseau

Maison d’édition : Evidence Editions
Prix : 17.99€
Se le procurer : ICI

Un couple au bord de la rupture après un drame qui les a frappés de plein fouet.

Afin d’essayer de surmonter cette épreuve, Alex et Ingrid déménagent dans une grande maison en Bretagne. Cependant, ils sont loin d’imaginer que l’enfer n’est pas loin.

Peu à peu, Alex pense que sa femme est au bord de la folie, Ingrid, quant à elle, est certaine que la maison cache quelque chose.

Entre folie et réalité, la frontière est parfois mince…

Dans ce roman, on va immédiatement faire la rencontre d’Ingrid, une femme enceinte de huit mois qui va surprendre son conjoint en train de s’envoyer en l’air avec sa secrétaire dans son bureau. Complètement dévastée face à cette situation, elle prend sa voiture et malheureusement, est la victime d’un grave accident de voiture. Elle se réveille à l’hôpital, seule et apprend qu’elle a perdu son bébé… La jeune femme a bien des difficultés à remonter la pente face à tous ces chocs terribles auxquels elle doit faire face et décide de déménager afin de laisser le passé derrière elle. C’est ainsi qu’elle déménage avec sa famille en Bretagne, dans une maison mystérieuse au sombre passé. Alors qu’elle espère pouvoir recommencer à vivre et éventuellement ressouder son couple, Ingrid va découvrir que la maison est loin d’être un lieu où il fait bon vivre mais plutôt le théâtre de nombreux et macabres drames… La maison est-elle malfaisante ou bien est-ce Ingrid qui perd la tête suite au traumatisme ? Plongez dans An Ifern et préparez-vous à sombrer avec elle…

J’ai apprécié le personnage d’Ingrid. Elle a énormément souffert et je comprends son besoin de se reconstruire et de recommencer une nouvelle vie. Elle est fragile, complètement détruite et manipulable. Elle se demande si elle délire à cause de tous les médicaments qu’elle prend ou bien si c’est la maison qui est hantée. Au départ, elle gère assez bien la situation, parlant aux esprits qu’elle croise mais ne sachant pas s’ils sont le fruit de son imagination ou bien réels. Ces derniers lui apportent de l’attention, du réconfort, du divertissement. Ce qui lui manque énormément et que son mari n’est pas capable de lui donner. Mais rapidement elle se met à douter, à hésiter. Elle sombre peu à peu dans la folie mais aussi dans l’angoisse car la maison est réellement maléfique…Elle perd ses repères et n’arrive plus à discerner les limites de la réalité. 

J’ai détesté le personnage d’Alex ! C’est un homme que j’ai trouvé infect, désagréable au possible. Il est égoïste et le majeure partie du temps, ne pense pas à avec son cerveau. Au lieu de chercher à discuter avec son épouse, il la laisse seule dans l’espoir qu’avec le temps, elle revienne vers lui. Il n’arrive pas à comprendre que la jeune femme soit traumatisée et qu’elle ne veuille pas de contact physique avec lui. Il pourrait se montrer doux, prévenant mais non, monsieur ne fait preuve d’aucune empathie, d’aucun soutien pour sa femme et ne se remet absolument pas en question. Il fait croire qu’il a envie que son couple aille mieux mais au fond de lui, il ne fait que penser à une future partie de jambes en l’air avec sa secrétaire… Il m’a clairement énervé et j’ai eu très souvent l’envie de lui remettre les idées en place et de lui faire ouvrir les yeux. Vous l’aurez compris, je n’ai absolument pas aimé ce personnage et je pense que l’autrice a tout fait pour d’ailleurs 😉

J’ai beaucoup aimé l’alternance de points de vue entre Ingrid et Alex, ce qui rajoute du rythme au récit. L’autrice nous offre également des flashback qui nous permettent de découvrir les anciens habitants de la maison. Ce sont des scènes courtes, souvent macabres et impactantes qui représentent un véritable plus à l’histoire ! J’ai beaucoup aimé découvrir ce qui s’était passé dans la demeure, découvrir ce que les habitants étaient devenus, ce qu’ils avaient fait et pourquoi ils demeuraient dans ce lieu maudit. 

J’adore les romans d’horreur, d’épouvante mais rares sont ceux qui me font frissonner. Généralement, l’action tarde à se mettre en place ou s’essouffle rapidement mais ce n’est pas le cas ici. L’intrigue se met en place rapidement, les chapitres sont courts et l’action omniprésente. Le purgatoire de l’enfer est donc un roman au rythme effréné dans lequel la tension monte crescendo. La plume de l’autrice est simple, fluide et entraînante. Elle nous tient en haleine tout au long du roman, sans aucun temps mort !

Vous avez aimé la première saison d’American Horror Story ? Vous vous rappelez, celle sur la maison hantée ? Avec Le purgatoire de la folie, on retrouve certaines similitudes avec l’univers. Déjà, il est très facile de visualiser les scènes décrites dans le roman et donc de se projeter, ce qui rend le récit encore plus immersif. L’atmosphère est sombre et pesante, angoissante et dérangeante. C’est malsain, sanglant et macabre à souhait ! C’est une histoire à ne pas lire la nuit tant elle est stressante et pourtant, il est impossible de lâcher ce livre une fois débuté alors choisissez bien le moment de la journée où vous démarrez votre lecture 😉

Le purgatoire de la folie est un huis-clos palpitant et angoissant qui vous ouvre les portes de l’enfer. Il vous fera réfléchir à deux fois avant d’envisager d’acheter une vieille bâtisse… C’était une excellente lecture que je recommande aux amateurs de grands frissons !

Les Livres Enchantés.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s