Irineï et le Grand Esprit du mammouth

Bonjour les lecteurs,

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler d’Irinëi et le Grand Esprit du mammouth, un de mes coups de cœur de ce début d’année ! J’ai reçu ce roman il y a quelques mois maintenant mais j’avais vraiment envie d’attendre le moment propice pour le découvrir et pour moi, il fallait impérativement que ce soit pendant la période hivernale ! J’avais envie qu’il fasse froid et gris et de me blottir sous ma couette pour lire ce premier tome. Je savais que c’est en agissant comme ça, que j’apprécierais au mieux ce roman merveilleux. 

Quand j’ai vu ce roman en librairie la première fois, je suis immédiatement tombée sous le charme de la couverture ! Regardez-moi ces couleurs, cette magnifique aurore boréale, cette nature à perte de vue et ce sentiment de liberté qui se dégagent. Elle est splendide et tellement en adéquation avec le contenu du roman. 

Merci aux éditions Slalom pour l’envoi de ce beau roman !

IMG_0567.JPG

Titre : Irineï et le Grand Esprit du mammouth
Auteur 
: Val Reiyel

Maison d’édition : Editions Slalom
Prix : 14.90€
Se le procurer : ICI

Au cours d’une expédition scientifique en Sibérie, des paléontologues américains extraient du sol gelé une femelle mammouth parfaitement conservée. A leur retour à Los Angeles, ils se trouvent rapidement face à une incroyable énigme : la femelle mammouth porte un petit, les cœurs de la mère et du bébé battent encore…

Seul Irineï, un jeune chaman de 12 ans qui vit dans une tribu de nomades éleveurs de rennes, connaît la clé du miracle: lors d’un voyage dans le monde des Esprits, il a redonné vie au Grand Esprit du Mammouth qui veut reprendre sa place sur Terre…

Mais, bien loin des steppes glacées de Sibérie, le mammouth et son petit ne peuvent pas survivre sans Irineï. Pour les sauver, le jeune garçon va vivre loin de chez lui une formidable aventure humaine et spirituelle.

Il porte en lui un combat essentiel : celui du respect de la vie des animaux, et l’avenir de la planète.

Nous allons faire la découverte d’Irineï, un enfant de douze ans du peuple Dolgan qui vit en Sibérie, de manière nomade. Il a grandit entouré par la nature et les animaux, de manière simple, entouré par une trentaine d’individus. Il a été élevé par sa grand-mère, Hélina, ayant perdu ses deux parents. Cette dernière est la grande chaman de la tribu, qui a le pouvoir de parler aux esprits. Irineï étant un descendant de cette lignée de chamans, il est censé développer ce don en grandissant. Bien qu’il n’en soit pas encore capable, il possède la capacité de comprendre et de se faire comprendre par les animaux avec qui il entretient de fortes relations. En voyageant, ils feront une découverte surprenante : des défenses de mammouth intactes et sortant de la neige. Elles semblent encore rattachées au crâne de l’animal éteint depuis des milliers d’années… C’est un homme vivant indépendamment de la tribu qui fera venir des scientifiques pour en avoir le cœur net. Ils feront une découverte surprenante puisque le mammouth est parfaitement conservé et même s’ils ne savent pas comment l’expliquer de manière rationnelle, ce spécimen est vivant et porte un petit, vivant lui aussi. C’est le Grand Esprit du mammouth qui s’est incarné afin de rétablir l’équilibre entre l’Homme et la Nature. Pour survivre, il aura besoin d’Irineï…

Du blanc.
Du blanc à perte de vue.
Du blanc en haut, en bas, tout autour, du blanc partout.
A peine une fine ligne d’horizon, séparant difficilement la terre du ciel.
Pas une maison, pas une route, pas un arbre.
Juste un désert livide à l’infini, surplombé par un épais matelas de nuages laiteux.

C’est un roman  absolument incroyable que nous offre l’autrice ! Je savais que j’allais l’apprécier mais je ne m’attendais pas à avoir un tel coup de cœur. C’était puissant, magnifique, envoûtant, merveilleux, étonnant, magique… j’arrête avec mes adjectifs mais c’était une lecture époustouflante ! 

C’est un récit fait réfléchir quant à l’impact de l’homme sur la planète, sur le respect de celle-ci et de tous les êtres vivants. Il met également en avant notre façon de consommer, aussi bien l’essence que la nourriture, qui est démesurée et pas forcément très éthique ; sur ce que représente la viande pour l’homme : un produit fini et non un animal. Il met en lumière la course au progrès au détriment de la nature et des animaux… Cette histoire dessine le portrait non reluisant mais assez fidèle de notre société et de notre façon de consommer, de notre insatisfaction quotidienne, du souhait de gagner du temps… J’ai trouvé cela très intéressant à lire, sachant que l’on voit tout ça à travers les yeux d’un enfant qui a passé sa vie entourée par la faune et la flore qui s’étend à perte de vue. Pour le coup, il a énormément de mal à comprendre le fonctionnement du monde moderne et à cautionner les agissements des hommes.

C’est un récit écrit principalement à la troisième personne bien que certains passages, très courts, narrent les pensées d’Irinei à la première personne. La plume est magnifique et envoûtante si bien qu’il est compliqué de reposer le roman après l’avoir commencé. J’ai aimé la délicatesse et la subtilité dont l’autrice fait preuve pour tirer la sonnette d’alarme sur les choix de notre société actuelle. Elle m’a aussi clairement donné envie de prendre un sac à dos et de partir à la découverte des grandes étendues sibériennes. Cette histoire m’a beaucoup émue et touchée tant elle est vraiment magnifique. Ce premier tome est complètement dépaysant. Outre la nature et le voyage, il y a également un aspect scientifique, ce qui donne encore plus de rythme au récit ; mais le petit plus qui fait clairement la différence, c’est le côté fantastique de l’histoire qui m’a fait succomber. Entre le chamanisme, la communication inter-espèce et la réincarnation du Grand Esprit du mammouth dans un corps tangible, mon esprit qui raffole d’imaginaire a été plus que comblé ! 

Le personnage d’Irinei est incroyable. Il a seulement douze ans mais fait preuve d’une maturité, d’une sagesse et d’une ouverture d’esprit impressionnante. C’est un enfant intelligent, bienveillant et très curieux. Il pense au bonheur des siens, des animaux et au respect de la planète. Bien qu’on soit dans un contexte jeunesse, c’est un livre à mettre entre toutes les mains, aussi bien celles des plus jeunes pour une prise de conscience en douceur mais également celles des plus grands qui ont parfois des difficultés à ouvrir les yeux. C’est un roman percutant qui tire la sonnette d’alarme de manière subtile et délicate.   

L’histoire se termine sur un cliffhanger de dingue… Je ne supporte pas les fins comme celle-ci alors je me suis immédiatement procurée la suite de cette saga ! Je vais enfin pouvoir retrouver Irineï et avoir le fin mot de l’histoire. Comme vous l’aurez compris, j’ai adoré ce roman et je vous le conseille fortement. C’est un récit merveilleux et mystérieux alliant magie, éthique et prise de conscience au travers d’une quête fabuleuse. 

Les Livres Enchantés. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s